Catégories

Marques

Faire face aux allergies printanières

Faire face aux allergies printanières

Les bons gestes durant les sorties

Limitez autant que possible les sorties s'il vente et quand le taux de pollen dans l'air est élevé. Suivez le bulletin allergo-pollinique de la RNSA ou Réseau National de la Surveillance Aérobiologique. À l’extérieur, munissez-vous de lunettes de soleil pour protéger vos yeux et éventuellement d'un filtre antipollen à insérer dans le nez. Il existe aussi des filtres pour les voitures. Pour ce qui est du sport, préférez les activités physiques indoor pour limiter l'exposition aux pollens. Si des maux de gorge se font ressentir, tournez-vous les sprays, les pastilles ou les gommes à sucer pour adoucir les muqueuses.

Que faire à la maison ?

Le pollen s'infiltre partout et notamment chez vous, alors gare aux inconforts ! Pour éviter tout désagrément, évitez d'ouvrir les fenêtres dans la journée. Aérez tôt le matin ou tard le soir. Passez l'aspirateur doté d'un filtre HEPA au quotidien pour traquer ces graines allergisantes. Insistez sur les tapis, de véritables nids à poussière. Vous pouvez aussi vous tourner vers des grilles de protection anti pollen à installer sur les fenêtres. Si possible, évitez de sécher le linge à l'extérieur, le pollen risque de s'y accrocher. Après chaque sortie, prenez une douche et lavez-vous les cheveux pour vous débarrasser d'éventuels grains de pollen. Veillez toutefois à ne pas vous déshabiller dans la chambre à coucher au risque d'y apporter les allergènes. Avant de vous coucher, nettoyez votre nez avec un spray d'eau de mer et rincez vos yeux avec du sérum physiologique.

Tabac et aliments crus, attention !

Pour réduire le risque d'allergie pollinique, l'exposition à la fumée de tabac est à éviter. Celle-ci irrite les voies respiratoires et sensibilise les muqueuses qui sont alors plus réactives au pollen. Certains aliments crus sont à éviter en cas d'allergie. L'organisme peut en effet réagir à une molécule semblable à l'allergène primaire. C'est que l'on appelle allergie croisée. Ainsi, une personne allergique au pollen de bouleau peut présenter des symptômes d'allergie en mangeant de la pomme et du céleri crus. Une allergie croisée est également constatée avec l'armoise, la carotte, l'anis, le potiron et la coriandre.

Produits associés

Partager l'article :

Faire face aux allergies printanières

Faire face aux allergies printanières

Avec la concentration en pollen dans l'air qui grimpe en flèche, certaines personnes présentant des allergies à ces graines microscopiques peuvent être fortement incommodées par l'arrivée du printemps. Il est heureusement possible d'atténuer les désagréments en faisant bien attention durant les sorties et à la maison.
Lire l'article
Préparer son corps pour l'été

Préparer son corps pour l'été

L'été est presque là et vous avez hâte d'enfiler votre maillot de bain. Les excès de l'hiver et le manque d'exercice ont eu raison de votre silhouette et de votre peau. Pour vous aider à reprendre le dessus, dès maintenant, découvrez la routine à adopter.
Lire l'article
Les bienfaits des huiles végétales

Les bienfaits des huiles végétales

Si vous aimez les soins simples, mais efficaces pour chouchouter au quotidien votre peau et vos cheveux, tournez-vous vers les huiles végétales. Pour bénéficier d'un résultat satisfaisant et sain, il convient toutefois de bien choisir le produit.
Lire l'article

Pour quelles raisons faut-il hydrater sa peau dès le plus jeune âge ?

La peau est composée à 70 % d'eau. Si jamais elle venait à se déshydrater, elle perdrait son intégrité naturelle et les inconforts s'installeraient. Pour une peau lumineuse et qui résiste à l'assaut du temps et des agents environnementaux qui l’agressent, il est important de l'abreuver d'eau, et ce, le plus tôt possible. Mais comment alors s'y prendre ?
Lire l'article

Pharmacie française en ligne agréée

Paiement sécurisé en ligne 

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib