Voltarenactigo 1 % gel en flacon pressurisé 50ml

NOVARTIS DIRECT

3400935931474

En stock

Médicaments d’origine
Certifiée

6,99 €

*veuillez confirmer avoir lu la notice pour continuer

DESCRIPTION

Ce médicament est indiqué comme traitement local de courte durée, chez l'adulte et l'enfant de plus de 15 ans, en cas de traumatisme bénin, entorses (foulure), contusion.

Conseils d'utilisation

Faites attention avec Voltarenactigo 1%, gel en flacon pressurisé :

- Mises en garde spéciales : Ne pas appliquer sur les muqueuses, ni sur les yeux. L'apparition d'une éruption cutanée après application impose l'arrêt immédiat du traitement. Ce médicament contient du propylèneglycol et peut induire des irritations de la peau.

- Précautions d'emploi : Ce médicament ne doit pas être utilisé sous pansement occlusif.

EN L'ABSENCE D'AMELIORATION au bout de 4 jours de traitement, CONSULTEZ votre MEDECIN.

Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez :

N'utilisez pas ce médicament de votre propre initiative. Demandez l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

- Grossesse : Jusqu'à la 24ème semaine d'aménorrhée (5 mois de grossesse révolus), votre médecin peut être amené, si nécessaire, à vous prescrire ce médicament de façon ponctuelle.

A partir de la 25ème semaine d'aménorrhée (début du 6ème mois de grossesse), vous ne devez EN AUCUN CAS prendre DE VOUS-MEME ce médicament, car ses effets sur votre enfant peuvent avoir des conséquences graves, notamment sur un plan cardio-pulmonaire et rénal, et cela même avec une seule prise.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

- Allaitement : Ce médicament passe dans le lait maternel. Par mesure de précaution, il convient d'éviter de l'utiliser pendant l'allaitement.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Vous venez d'avoir un traumatisme ou une contusion, vous pouvez utiliser le gel pour soulager votre douleur, mais :

- En cas d'entorse de la cheville :  si vous ne pouvez absolument pas vous mettre en appui sur la jambe pour faire quelques pas, ou si un hématome (bleu) apparaît dans les 24 h à 48 h ou s'il existe une déformation ou un œdème (gonflement) très important.

Vous devez consulter votre médecin qui seul jugera de la nécessité d'une radiographie et d'un traitement orthopédique;

En cas de lésion du genou,

En cas de gonflement important du genou avec ou sans hématome et/ou d'impossibilité d'appui,

Vous devez aussi consulter votre médecin;

- Dans tous les cas : S'il existe une impotence fonctionnelle complète, c'est à dire si vous ne pouvez vous servir du membre supérieur ou du membre inférieur et en cas d'hématome (bleu) important,

Vous devez aussi consulter sans tarder votre médecin.

Composition

La substance active est : Diclofénac de diéthylamine 1,16g. Quantité correspondant à diclofénac sodique 1,00g.

Pour 100 g de gel.

Les autres composants sont : Diéthylamine, Carbomère 974P, cétomacrogol 1000, ester d'acides caprylique et caprique avec alcool gras de C12 à C18, alcool isopropylique, paraffine liquide, parfum crème 45, propylèneglycol, eau purifié.

Notice

Les informations relatives aux précautions d’emploi ainsi que la posologie sont détaillées sur la notice du médicament.

Se protéger de la Covid-19

Se protéger de la Covid-19

Le confinement ayant commencé à nouveau le 30 octobre, il est nécessaire d'appliquer les bons gestes pour se protéger de la Covid-19. Voici les conseils indispensables pour vous prémunir lors de cette deuxième vague de l'épidémie.
Lire l'article
Actualités – Alerte sanitaire – confinement 2ème vague

Actualités – Alerte sanitaire – confinement 2ème vague

Retrouvez l'actualité jour par jour sur notre site
Lire l'article
Prévenir le cancer du sein : le dépistage

Prévenir le cancer du sein : le dépistage

Face au nombre encore important de femmes atteintes du cancer du sein, le dépistage est nécessaire pour mettre en place un traitement efficace le plus tôt possible. L’examen clinique et la mammographie permettent de prévenir le développement des cellules cancéreuses vers un stade plus élevé.
Lire l'article
Prévenir et corriger l’acné

Prévenir et corriger l’acné

De retour de vacances, après avoir été exposées au soleil estival, les peaux acnéiques semblent « guéries ». Le bronzage est en fait un leurre temporaire, car au contraire, le soleil est un facteur aggravant. Quelques semaines après, les poussées intempestives de boutons reprennent. Ce phénomène est appelé « rebond de l’acné ». Comment prévenir et corriger ce trouble cutané ?
Lire l'article

Pharmacie française en ligne agréée

Paiement sécurisé en ligne